Agence de tourisme locale francophone pour un voyage en Argentine
☎ 09.70.46.57.67
Info Coronavirus - COVID19
Carte des vignobles en Argentine Cepage Malbec Vignobles Mendoza Vignobles en Argentine

LES VIGNOBLES EN ARGENTINE



L'argentine est le premier producteur de vin d'Amérique du Sud, et le 5e mondial.



Carte des vignobles en Argentine
L'histoire du vin argentin est directement associée à la colonisation, puisque la culture de la vigne était étroitement liée aux pratiques agricoles des colons espagnols. Les premières espèces de Vitis vinifera sont arrivées au milieu du XVIe siècle à Cuzco (Pérou), de là elles sont passées au Chili et à partir de 1551 elles ont été introduites en Argentine, se répandant dans le centre, l'ouest et le nord-ouest du pays.

Sa culture a été encouragée par la consommation de vin et de raisins secs, comme nourriture calorique, par les soldats, et aussi parce que les prêtres missionnaires catholiques ont implanté des vignobles, dans le but de disposer du vin dont ils avaient absolument besoin pour célébrer la Sainte Messe. Les premiers vignobles ont été implantés dans les provinces de Mendoza et de San Juan entre 1569 et 1589, ce qui a donné lieu, au fil du temps, au développement d'une grande industrie qui a transformé l'aridité de cette zone en oasis verte et étendue.

Favorisée par des conditions climatiques et pédologiques optimales, la viticulture a connu un développement large et accéléré, principalement dans les provinces andines. Au début du XVIIe siècle, il existait déjà une importante production de vins, ce qui a conduit à rechercher de nouveaux marchés, comme la province de Buenos Aires. À la fin du XIXe siècle, l'utilisation des fûts en bois a commencé à se généraliser et, à partir de 1853, la plus importante région viticole du pays a subi une transformation radicale, due à l'organisation constitutionnelle, à la création de la “Quinta Normal de Agricultura” à Mendoza, qui a été la première école d'agriculture de la République argentine et à l'arrivée du chemin de fer. La dictature des lois sur l'eau et la terre a permis l'essor de la colonisation, avec l'importante contribution des immigrants européens qui connaissaient très bien les techniques viticoles et la culture des variétés adaptées aux grands vins, ce qui a conduit à des innovations dans les pratiques œnologiques utilisées dans les caves jusqu'alors.

Le cepage malbec est introduit en Argentine par l'agronome français Michel Pouget en 1868.

Parc National los Glaciares
D'une manière générale, les zones consacrées à la culture de la vigne sont sèches et arides, avec un faible niveau de précipitations et d'humidité, facteur déterminant pour la santé des raisins.
L'ensoleillement abondant et la large gamme de températures favorisent une bonne maturation et la concentration des arômes et de la couleur des raisins. Les sols sont profonds, perméables et pauvres en matière organique, des qualités décisives pour obtenir un bon vin. En raison de la faible pluviométrie, l'irrigation est nécessaire. L'eau provient du dégel de la cordillère des Andes, qui descend sous forme de rivières pour devenir des canaux ou des fossés d'irrigation.

Aujourd’hui et depuis un moment déjà Mendoza est l'un de ses principaux représentants et piliers du secteur : seul un infime pourcentage de la province cultivée font de cet espace une "oasis" de création, de travail et de saveur.

Vignobles Mendoza
À partir de 1992, un processus de valorisation a été entamé, avec l'introduction de variétés de haute qualité œnologique. Mais une diminution de la consommation par habitant a également été observée, passant de 80 litres dans les années 1970 à moins de 29,23 litres en 2006.
L'Argentine a toujours été l'un des principaux protagonistes dans le monde du vin. Et si le marché intérieur subit les assauts constants de l'inflation, les exportations restent constantes et le potentiel (du malbec en particulier) est inimaginable. Beaucoup de choses ont changé ces dernières années, et cela se reflète dans les gondoles, les cavistes et les restaurants. La diversité continue de progresser à un rythme soutenu, même si les préférences de la majorité restent entre les mains de Malbec. De plus, le fait d'avoir un cépage comme le Malbec - qui permet une grande variété de vins rouges, rosés, doux, mousseux et maintenant même blancs - est le grand avantage de l'Argentine.

Mais l'Argentine ne vit pas que de malbec. La diversité des climats, de Jujuy à Chubut, permet la production de vins avec des dizaines de variétés, et de tous types et styles. Les styles se multiplient car les agronomes et les viticulteurs continuent d'apprendre et de découvrir de nouveaux terroirs et une meilleure gestion du vignoble. La fraîcheur est déjà une constante dans la plupart des malbecs locaux, même ceux de Salta, qui étaient autrefois puissants et avec une finale liquoreuse. Cela, plus que le caractère du lieu, était une question de maturité.

Vignobles en Argentine
Nous savons tous donc aujourd’hui que l'Argentine est un pays qui a une histoire en ce qui concerne le vin, où il y a un avant et un après 1980. Jusqu'à cette décennie, le vin était produit en grande quantité sans que l'on accorde une quelconque importance à la qualité. Peu à peu, la nouvelle technologie des caves, l'intérêt pour le marché local et depuis quelque temps pour le marché extérieur, les investissements et le changement de mentalité et de connaissance du consommateur, ont généré de grandes variations dans l'industrie du vin. La carte œnologique nationale a été sensiblement modifiée, avec l'apparition de nouvelles zones productrices qui promettent de rejoindre les zones traditionnelles et, selon les changements mentionnés, les quantités de vin argentin aujourd'hui sont différentes.

Malgré tous les bons points que l’on trouve à l’Argentine et dans sa fabrication de vin aux grandes qualités, le pays rencontre actuellement des difficultés d'instabilité économique, la situation particulière dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui avec l'impact du Coronavirus n'arrangeant rien, l’Argentine cherche à trouver des solutions pour pouvoir repartir de plus belle et promouvoir ces vins notamment grâce à une augmentation de l’exportation ou encore grâce à l’oenotourisme...


Notre adresse


CHILI VOYAGE

Alonzo de Cordova 5870
Bureau n°511
Comune Las Condes
Santiago - Chili

10 ans d'expérience
Avis Google Argentine Voyage

Certification

Ministère du tourisme chilien
Enregistré auprès de SERNATUR (service national du tourisme au Chili)